Daillac

La conception graphique, plus qu’un art!

24 septembre 2021

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
La conception graphique, plus qu'un art!

Il existe de nombreuses techniques que les graphistes expérimentés et astucieux connaissent et sur lesquelles ils basent leur travail de tous les jours. Dans une certaine mesure, ces méthodes peuvent être considérées comme évidentes, mais les comprendre pleinement et les mettre en œuvre n’est pas quelque chose que de nombreux concepteurs réalisent entièrement. En maîtrisant ceux-ci, vous créerez des designs puissants, créatifs et qui auront un réel impact sur le monde.

Utilisés dans votre image de marque, votre site Internet, vos publicités et articles promotionnels, la conception graphique occupe une partie importante dans votre entreprise.

« Design thinking »

Ce premier concept est essentiellement une approche itérative de résolution de problèmes où l’utilisateur est au centre du processus. C’est une approche qui réduit l’ambiguïté et le risque que présente l’innovation tout en impliquant les clients directement dans le processus de création.

C’est une méthodologie qui comprend plusieurs étapes, toutes aussi importantes les unes que les autres.

  1. La première étape du Design Thinking consiste à développer une empathie pour votre client et à se mettre à sa place. C’est également l’étape où vous collectez le maximum d’informations et où vous découvrez ses besoins et ses attentes. Concrètement, il s’agit de mieux comprendre leurs situations, motivations et soucis en les observant et échangeant avec eux.
  2. À partir des informations recueillies, vous pouvez maintenant faire une synthèse et définir le ou les problème(s) que vous avez repéré(s). À la lumière de ces observations, vous pourrez ainsi établir les différentes balises de la problématique et créer des solutions innovantes.
  3. Une fois les informations réunies et structurées, il est temps de faire un « brainstorming ». L’objectif est de dresser un éventail du plus grand nombre d’idées possibles en évitant d’ignorer celles qui vous semblent évidentes et banales. Assurez-vous d’examiner chaque idée sous un regard nouveau, faites le tri et vous pourrez alors dresser une nouvelle liste de celles qui vous semblent les plus prometteuses.
  4. Maintenant que vous avez fait le plein d’idées, vous pouvez commencer à leur donner vie. L’idée ici est de rendre ces idées en solutions tangibles et imaginables à faible coût. Vous pouvez également inclure votre client durant ce processus et lui montrer les prototypes. De manière interactive, vous pourrez améliorer, peaufiner ou même rejeter certains des modèles en fonction de leur pertinence.
  5. Une fois les correctifs apportés, vous pouvez maintenant tester le « produit final ». C’est l’occasion parfaite pour voir émerger les problèmes non identifiés jusqu’à maintenant ou même réviser sa compréhension de l’utilisateur. Retournez à vos crayons s’il reste des choses à raffiner.

 

Les principes de base

Le design graphique est un processus qui combine des idées, du texte et des images pour transmettre des informations à un public cible. Il est un facteur crucial quant à la différenciation et à la valeur perçue des produits ou des services. Il bâtit une confiance, accélère le travail des utilisateurs, génère des émotions et bien plus. En tant qu’infographiste, vous devenez alors un atout essentiel aux compagnies et ajoutez une valeur incommensurable aux marques commerciales.

Vous aurez donc pour objectif de développer de manière créative des stratégies de communication visuelles qui visent à promouvoir, informer ou instruire. Vous devrez également vous assurer que l’entreprise maintient l’interaction client avec vos éléments graphiques que vous utiliserez dans votre plan de marketing ou de « branding ». La cohérence et la consistance sont la clé de la notoriété et de la reconnaissance de la marque. 

Bien évidemment, avec toute la publicité et le flot de contenus accessibles aux consommateurs, créer un design qui se démarque de la concurrence est un grand défi. Voici les grandes lignes des 7 principes de base en design qui vous permettront de créer des designs uniques, cohérents et efficaces.

  1. Alignement : C’est un concept fondamental qui permet de structurer le contenu et de regrouper des éléments dans une même catégorie. Il facilite la lisibilité et élimine le chaos et l’aspect aléatoire dans la position des éléments.
  2. Le contraste : Le contraste crée de l’espace et marque une différence entre les éléments. Il permet de mettre votre sujet ou un composant en premier plan et facilite la lisibilité. Vous pouvez utiliser ce principe grâce aux couleurs, aux différences de tailles, à la typographie ou même par la valeur des éléments (luminosité et obscurité).
  3. Le rythme : Il permet de créer des repères visuels dans la page et permet de contrôler les éléments d’une composition de sorte à diriger l’œil naturellement d’un élément à un autre. Les lignes et les formes sont souvent utilisées comme éléments guides.
  4. Équilibre : C’est ce qui permet de rassurer l’utilisateur et donner une impression de structure. C’est un concept généralement connu sous deux aspects :
  5. La symétrie : Elle repose sur un axe central (horizontal ou vertical) autour duquel les objets se positionnent uniformément.
  6. L’asymétrie : Vous aurez compris qu’elle repose sur le même axe autour duquel les objets ne se positionne pas uniformément. Nous réussirons à construire une composition asymétrique équilibrée en positionnant un grand nombre de petits objets d’un côté et un petit nombre de grands objets de l’autre côté par exemple.
  7. Emphase : Le point d’emphase permet de capter l’attention du public presque instantanément. Vous pouvez améliorer l’emphase en mettant de l’avant l’élément le plus représentatif de la compagnie, en augmentant la taille ou le contraste de celui-ci par exemple.
  8. Harmonie : L’idéal dans une composition, c’est d’utiliser des éléments du même style, de prendre des photos du même endroit et de retoucher vos éléments pour leur donner un aspect harmonieux.
  9. Espace blanc/Espace négatif : Probablement le concept le plus difficile à maîtriser, l’espace blanc ou l’espace négatif est ce qui permet de mettre l’accent sur les éléments essentiels. Moins on met d’informations, mieux on attise la curiosité du public!

Si vous avez des questions ou désirez obtenir de l’information, n’hésitez pas à communiquer avec un de nos experts. Une bonne pratique infographique vous démarquera de la compétition et permettra d’augmenter votre image de marque.